Economie

Enquête : l’aire des camping-cars de Pombonne gratuite mais pas pour tous.

Pour Bergerac avec Confiance, Christine FRANÇOIS revient sur la mise en gratuité de l’aire de camping-cars de Pombonne ; et sur ses conséquences pour les contribuables bergeracois.

C’est par un arrêté en date du 31 juillet 2020, que le maire de Bergerac a décidé de mettre fin à la régie de recettes de l’aire de services pour camping-cars de Pombonne. Cette décision traduisant une gratuité de fait ne vient qu’officialiser une situation vieille depuis plus d’un an, à en croire les témoignages de camping caristes sur Internet. Ce n’est donc pas la crise sanitaire de la COVID qui serait à l’origine de cet arrêté, comme l’a déclaré le maire lors du Conseil Municipal du 24 septembre 2020. Selon des sources proches du dossier, des problèmes récurrents constatés aux bornes de paiement auraient motivé cette décision. Est-ce aux contribuables de payer pour cette gratuité ?

Rappelons que l’aire de services pour camping cars du parc de Pombonne a été ouverte en 2013 avec 6 places de passage courte durée. Elle s’est vue complétée en 2015 par 15 emplacements payants limités à 72 heures avec branchements électriques. Un espace réservé à la vidange et à l’approvisionnement en eau complète l’offre de services. L’investissement public pour réaliser l’ensemble a avoisiné les 140 000 € dont 50 000 € attribués sur fonds de concours par la Communauté d’Agglomération du Bergeracois et 90 000 € payés par la ville de Bergerac.

Aire de camping-cars gratuite pour les usagers, services payants pour les contribuables bergeracois !

Depuis plus d’un an, tout est gratuit et, en prime, aucune taxe de séjour pour les escarcelles de la collectivité locale, le tout pour le plus grand bonheur des utilisateurs… Du moins, pourrait-on le croire… Malheureusement, certains dénoncent un manque de civisme et de convivialité, les branchements électriques attirant la convoitise et les stationnements longue, très longue durée empiétant sur plusieurs emplacements, le tout au détriment des touristes de passage… Avec une fréquentation estivale dépassant souvent la capacité de stationnement, la dernière grille tarifaire (photo 1) permet de chiffrer le manque à gagner au niveau budgétaire. Les charges inhérentes aux différents services proposés ainsi que les frais d’entretien du site n’ont pour autant pas disparu. Et que dire de la concurrence déloyale vis-à-vis des autres aires de camping-cars de l’agglomération et du camping municipal ?

Un nouvel équipement en bornes de paiement devrait prochainement être à l’étude. Souhaitons que son installation se fasse dans les plus brefs délais afin que cette aire retrouve sa vocation première et que les dépenses de fonctionnement reviennent aux seuls usagers et non aux contribuables!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page