Sortir

Une nouvelle galerie d’art à Bergerac.

Rue Jules Ferry, à Bergerac, il y a comme un petit air de ces quartiers prisés des métropoles. Mais pas de « bobos » en vue ou autres snobs en quête de nouveautés. Ici, une galerie d’art s’est ouverte avec simplicité, élégance et bienveillance. Nous devons cette agréable surprise au choix de Corinne BERTHOLINO de s’installer dans notre ville. Rencontre et visite guidée.

Au détour d’une balade en centre ville, notre curiosité a été piquée par une nouvelle façade dans la rue Jules Ferry : celle de la Galerie d’Art de Corinne Bertholino. Une devanture atypique pour le quartier, apurée et contemporaine rappelant celles des petites galeries d’art parisiennes dans lesquelles il est agréable de flâner. Et très justement, nouvellement arrivée de Paris, Corinne Bertholino a choisi notre ville par amour tout court et aussi par amour du cadre de vie sympathique qu’elle offre. Un choix audacieux mais dont elle se réjouit au regard des retours très positifs qu’elle a pu avoir suite à ses premiers événements : une première exposition de Sonia Clémente, puis de l’artiste local Olivier Coignoux, suivie d’une autre de « Leina Picto ».

Des artistes du cru et venus d’ailleurs donc… avec une cadence de 3 à 5 semaines entre chaque nouveauté, ponctués par des expositions de ses propres créations. Et c’est une des nombreuses originalité de cette galerie : celle d’être avant tout l’atelier de création de sa propriétaire. Corinne Bertholino est également artiste et vous pourrez apprécier certaines de ses créations à partir du mois de décembre. Quand elle revêt sa nouvelle casquette de « galeriste », Corinne Bertholino apprécie de devenir la porteuse de bonnes nouvelles lorsqu’elle informe les artistes exposés que des œuvres ont été vendues.

Lancer ce projet en période de Covid et en venant d’ailleurs était risqué mais la magie bergeracoise a opéré. Bien des réseaux locaux se sont ouverts, les envies de nouveauté et de partage étaient bien présents. Les qualités humaines de la nouvelle venue ont fait le reste. De belles synergies se sont créées : c’est ainsi que le prochain événement proposé dans la galerie sera une exposition photo en lien avec le collectif Stimbre qui se produira au Rocksane, le 7 novembre.

En raison des mesures sanitaires liées à la Covid, le vernissage s’organisera par visites sur rendez-vous et par créneaux de 30 minutes.

A suivre et surtout à voir sans faute.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bonjour, Comment vous présenter la galerie L’Unvisible que j’ai ouvert également à Bergerac, et qui présente actuellement une collection d’art tribal, avant d’exposer des céramiques contemporaines ? Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page