Politique

« Reconfinement bergeracois : éviter un désastre sanitaire, économique et social »

Pour Bergerac avec Confiance, Fabien RUET nous précise le sens de son intervention lors de l’audioconférence organisée à la demande du Maire de Bergerac. Nous reproduisons la totalité de son communiqué, articulé autour des 3 enjeux du reconfinement : sanitaire, scolaire, économique et social.

Il est de notre responsabilité collective de prendre acte des mesures sanitaires annoncées, mercredi soir par le Président de la République. Il est de notre responsabilité politique de nous mobiliser en Bergeracois pour éviter un désastre sanitaire, économique et social. C’est dans cet état d’esprit, marqué par la gravité que j’ai accepté l’échange proposé par le Maire de Bergerac avant son entretien avec monsieur le Préfet de la Dordogne. Je n’ignore pas que la situation épidémiologique reste bien plus grave à Bergerac que dans le reste du Département. Dès lors que chacune et chacun sera hors de danger, le temps viendra pour réfléchir sur les manquements qui auraient pu conduire à cette situation. Pour l’instant, je ne peux que totalement souscrire à la proposition de rendre obligatoire le port du masque dans la totalité de l’espace public de la commune de Bergerac. L’heure est à la mobilisation pour réussir au mieux ce reconfinement au regard de trois enjeux.

Le temps viendra pour réfléchir sur les manquements qui auraient pu conduire à cette situation. Pour l’instant, je ne peux que totalement souscrire à la proposition de rendre obligatoire le port du masque dans tout Bergerac.

Le premier enjeu est donc sanitaire. Il nous impose de mettre en œuvre le reconfinement en respectant le plus possible les gestes barrières et la distanciation physique. Le port du masque dans tout l’espace public peut y aider. Nous devons protéger nos ainés et les plus vulnérables d’entre nous. Se protéger, c’est aujourd’hui le seul vaccin pour protéger les autres. Personne n’est à l’abri. Nous devons éviter l’engorgement du Centre Hospitalier Samuel Pozzi, faciliter ainsi le travail de tous les personnels de santé et de l’aide à domicile.

Le deuxième enjeu est scolaire. Il s’agit d’éviter l’aggravation du décrochage scolaire. C’est un impératif au regard des difficultés qui nous sont clairement apparues lors des premières semaines d’écoles depuis le mois de septembre. Il est indispensable que chaque enfant, enseignant et personnel des écoles puissent être en sécurité. Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour y parvenir et notre soutien sera sans faille pour engager les mesures nécessaires pour l’atteinte de cet objectif. Il nous semble également indispensable de veiller aux conditions de travail des Accompagnants d’Enfants en Situation de Handicap (AESH) ; c’est la condition pour le maintien de l’égalité dans l’école républicaine.

J’ai demandé au Maire de Bergerac d’intervenir auprès du Préfet pour prendre un arrêté restreignant le commerce des grandes surfaces aux seuls rayonnages de première nécessité.

Le troisième enjeu sera déterminant pour notre avenir. Il est économique et social. Ce reconfinement présente tous les dangers d’un décrochage économique sans précédent aux conséquences sociales catastrophiques. La commune ne peut pas tout. Mais nous devons être mobilisés auprès de nos artisans, commerçants, entrepreneurs, salariés et associations qui vivent de terribles heures d’angoisse. C’est, notamment, dans cet état d’esprit que j’ai demandé au Maire de Bergerac d’intervenir auprès du Préfet pour prendre un arrêté restreignant le commerce des grandes surfaces aux seuls rayonnages de première nécessité. Nous devons éviter la concurrence déloyale et préserver le petit commerce.  C’est également de notre responsabilité de veiller à ce que le tissu associatif ne décroche pas : solidarités, sports et cultures. 

Le travail ne manque pas. Je reste là où je suis, en essayant d’être le plus utile, déterminé à vous accompagner du mieux que je pourrai.

Fabien RUET 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page