Politique

Souvenir : le bibliobus des écoles de Bergerac.

Pour cette avant dernière chronique de cette rubrique de la boite à souvenirs des bergeracois, nous replongeons dans les années 80. Le bibliobus est, à l’époque, un des outils de la lecture publique auprès des scolaires.

Vous souvenez-vous de ces jours où le bibliobus entrait dans la cour de l’école ?  Il faut se souvenir des préfabriqués alignés entre les rangs de platanes, des anciennes écoles de Jean Moulin, Caville ou Campréal.  On ne se souciait pas encore du confort des arbres et leurs racines se livraient à un combat acharné avec le bitume. Les déformations engendrées par cette gymnastique souterraine offraient aux écoliers de formidables terrains de jeux, toujours bien adaptés à des parties de billes interminables. A l’occasion de quelques maladresses, c’était aussi le cauchemar pour les genoux des enfants. Bref, si la cour d’école était déformée, les manœuvres pour tout véhicule s’avéraient périlleuses pour la carrosserie. L’arrivée du bibliobus ne manquait pas de perturber la quiétude des enseignements,  au regard du son et de l’odeur dégagés par le moteur diesel de l’engin.

Déjà, les petits nez étaient rivés à la fenêtre, tandis que l’instituteur tentait vainement de ramener les jeunes regards aux intérêts de la maîtrise de la technique de la multiplication ou de la division sur le tableau vert ou noir. Le bibliobus garé, il fallait voir Rémi son conducteur en descendre pour en ouvrir la porte latérale. C’était le signal et toujours le même cérémonial qui s’en suivait. Les enfants se précipitaient en rangs plus ou moins ordonnés pour remplir la caisse de livres de la classe, pénétrant dans le véhicule magique les uns après les autres. Certains étaient parfois un peu impressionnés de rentrer dans cette « roulotte du savoir », en partie aussi en raison de la paire de moustaches de Rémi …

Ce bibliobus a inauguré à Bergerac une politique volontariste de lecture publique qui accompagnera la gestion municipale de la ville, tout au long de la décennie 80. Le bibliobus, avec sa belle livrée crème et pourpre, portait haut les couleurs de la Ville comme en témoignait l’immense blason qui le décorait sur son flanc. Décidé par le Conseil municipal en 1983, le bibliobus sillonne dès l’année suivante toutes les écoles de la ville et les centres sociaux. Il est un moyen ludique de familiariser les enfants avec le monde du livre en jouant la complicité du corps enseignant. Il était aussi une manière d’amener la bibliothèque au cœur de la cour d’école, à une époque où il n’y avait pas encore de centre de documentation dans chaque établissement scolaire. A la fin des années 1980, c’est une bibliothèque flambant neuve qui sera inaugurée à l’espace Bellegarde. Entre temps, notre vaillant bibliobus avait servi d’ambassadeur avec succès.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page