Environnement

Souvenir : la construction du boulevard Jean Moulin

Aujourd’hui la boite à souvenirs nous conduit dans les années 1960. Jean Moulin n’est pas encore un quartier. La vieille rue des frères disparaît. C’est la dernière chronique de cette rubrique souvenir, du moins sous cette forme. Nous la retravaillerons l’année prochaine, considérant le lectorat de cette rubrique.

On imagine, sans peine, le désarroi de ce promeneur anonyme présent sur la gauche de la photographie. Un monde s’effondre dans une ambiance du Chat de Simenon, où le dernier îlot d’une époque révolue ne résiste plus à l’étalement urbain. La génération du baby boom aspire au confort domestique, elle a besoin d’autonomie et de logements. Bergerac, au tournant des années 1960, prend le virage de l’urbanisation. Déjà, les premiers immeubles de la future impasse Larue pointe à l’horizon sous l’aile triomphante d’une grue de chantier venue encourager les engins de démolition à accélérer le processus.

Place à l’aménagement du boulevard Jean Moulin et à ses quatre voies pour l’automobile reine. 111 parcelles seront concernées par l’aménagement de la cité. 88 constructions seront démolies dont certaines bâtisses dataient du XVI ème siècle. Il se murmure même que cette requalification préfigurait une bien plus vaste opération de réaménagement qui aurait pu conduire à raser l’ensemble du vieux Bergerac. L’heure était à l’hygiènisme social de grande ampleur et au fonctionnalisme urbain. Dénuée de tout esprit de spéculation, cette opération de logement social reste la plus importante à l’échelle de Bergerac.

Longtemps décrié, cet ensemble collectif est le poumon humain du Centre Ville. Ensemble architectural homogène et complet, la cité Jean Moulin est protégée dans le cadre de la Zone de Protection du Patrimoine Urbain et Paysager de Bergerac. Depuis, la cité Jean Moulin a subit une opération de rénovation complète entre 2008 et 2013, à une époque où la société d’économie mixte de la Ville n’était pas encore un instrument de conquête électorale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page