Environnement

Une démolition sans concertation

Relayant le mécontentement des associations bergeracoises de défense du patrimoine, les élus-es de Bergerac avec Confiance interpellent la municipalité. Ils réclament une concertation préalable à la démolition de la maison Leydier, à côté de la Mairie, rue neuve d’Argenson. Ils proposent que la facade soit protégée.

Décidément, la municipalité de Bergerac est fâchée avec la préservation du patrimoine. Fidèle à ses principes du « laisser pourrir jusqu’à l’irréversible », rien ne semble pouvoir résister au temps des bulldozers. Faute d’entretien, la Ville de Bergerac est décidée à détruire la façade de la Maison Leydier, sans projet alternatif concret.

Créer du patrimoine. Le patrimoine bergeracois bâti est riche de sa diversité et de ses styles souvent entremêlés. Chaque époque mérite d’y trouver sa place parce que la ville est une réalité vivante et évolutive. Aussi, en matière d’urbanisme, une règle prévaut : ne jamais faire disparaître du patrimoine sans créer celui qui témoignera de l’architecture de son époque. Ce fut d’ailleurs la logique qui a prévalu, il y a près de 10 ans, sur le devenir déjà de la maison Leydier : faute de consensus, un projet immobilier contemporain fut abandonné.

Démolir, faute d’entretien. Aujourd’hui, les choses ont radicalement changé, suscitant la légitime colère des associations locales de protection du patrimoine, mises en minorité au sein de la commission du site historique de Bergerac. Il faudrait démolir la maison Leydier au seul motif que son état de délabrement rendrait sa disparition irréversible. Démolir pour démolir ; dans l’attente de l’hypothétique construction d’une nouvelle maison des associations, sans qu’aucun financement ne soit prévu pour ce projet ni qu’aucune esquisse de façade alternative soit présentée.

En conséquence, nous, élues-s de Bergerac avec confiance, nous réclamons l’organisation d’une vaste consultation populaire de tous les Bergeracois quant au devenir du site. Nous demandons :

– l’organisation d’une concertation des Bergeracois pour choisir entre la destruction totale de la Maison Leydier ou l’intégration de sa façade dans un nouveau projet architectural,

– la mobilisation des réseaux sociaux de la Ville de Bergerac et de son service d’accueil pour permettre l’expression de cette grande concertation dans des garanties d’objectivité quant au traitement des avis donnés,

– de sursoir à la démolition de la maison Leydier et de prendre les mesures de protection quant à la façade rue Neuve de cet édifice.

Fabien RUET – Hélène LEHMANN- Jacqueline SIMONNET – Christine FRANCOIS 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page